UA-75898527-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2012

de la beauté

Derrière la buée de la fenêtre. Petite goutte échappée.

Il y a deux types de beauté.

Il y a celle que l'on reconnaît quasiment universellement, qui est intrinsèque aux choses et aux personnes. Les yeux d'un bleu marine, la démarche d'un chaton, la bouche de Diane Kruger, les muscles de la lionne quand elle chasse, la rosée sur la tige du premier perce neige...

C'est une valeur refuge, on essaye de s'en rapprocher dans les jours de doute, on choisi ses vêtements pour qu'ils soient assortis, on se maquille un peu pour arranger ses yeux... Mais le miroir reflete ce qu'on veut, et se rapprocher d'elle c'est forcément ne pas réussir tout à fait, forcément avoir un retour plus dur, plus sec, plus froid. Les beautés froides me fascinent mais ne m'attirent pas.

Et puis il y a la beauté qui n'est pas dans les choses, celle qui est dans les yeux de celui qui regarde. Le brouillard peut être magique... une tasse de thé peut être émouvante, une tempête sur la côte peut toucher au sublime, comme la pluie torrentielle en plein mois de juillet... la couleur d'une tâche, la forme d'une feuille, les gouttes qui rebondissent dans les cendriers en terrasse... ce visage irrégulier, cette petite main potelée, cette mèche de cheveux libérée, cette ride au coin de l'oeil, la petite chanson du soir qui tombe, la couverture jaunie d'un livre tombé là... C'est ma beauté préférée. Parce qu'on peut la projeter partout pour faire de chaque moment voulu un moment bleu...

La liberté dans son regard. Et avec elle un secret du bonheur.

Celle du lâcher prise et de l'acceptation. Celle du sourire à son image dépeignée, de l'affection pour son jean un peu élimé... Elle n'empèche pas de s'amuser avec ces accessoires, mais tout va car on est vraiment dans quelque chose de ludique, d'amusant... On essaye pas de créer une beauté illusoire à partir d'un modèle, on se contente de s'amuser avec l'image que l'on se renvoit. le tout avec bienveillance.

Dans ces moments j'ai envie de tout prendre en photo. Un bout de canapé, une plaque de rue, de l'eau sur le pavé, le sourire de mon frère, le ciel, la lumière. Je voudrais pouvoir trouver l'angle pour le montrer aux autres, qu'ils voient comme c'est joli... Joli comme un poème...



03/03/2012

tuyauterie

Ya ce putain de bruit dans ma douche. C'est pas grave, dans l'absolu, hein, tu vas me dire, que ca crisse. Que ca suinte un peu. Que ca grince. Mais moi ca me donne envie d'arracher le tuyaux et de me frotter avec de la paille de verre. La douche il faut qu'elle soit brûlante, et que l'eau coule un peu trop fort, il faut qu'elle désinfecte le corps à coup de pied de coup de jet, et il faut qu'elle ferme sa gueule.

Ca fait 15ans que sous la douche les lambeaux de peau sous les ongles, je frotte a saigner par moment, que j'ai peur que l'eau touche mon visage, qui lui ne se baigne que de larmes(je suis une blogueuse bôté ou pas?). Ca fait 15ans putain de merde que j'ai besoin de ces moments, que la douleur est propre et nette et qu'elle m'aide a fermer ma gueule. Mais si ca commence a crisser, si ca grince dans les tuyaux, si le débit se ralentit, comment je peux me nettoyer? Je sais pas faire semblant de rien, si j'ai pas l'impression d'être passée dans une machine qui m'aurait élimer la peau.

Alors c'est presque rien hein, peut être. mais si personne ne vient réparer ma douche je sens que je vais devoir sortir mon fil a trancher le beurre de ma poche gauche et trouver dans la rue un passant non consentant pour lui couper les jambes avec. Maintenant moi, je dis ça, c'est pour vous hein.

 

02/03/2012

blog

Oh bé dis donc il est chiant ce blog

pis elle serait pas à moitié scuicidaire celle là?

tssiouuu pas funky funky hein...

 

Ben ouai mais en fait non. J'ai juste envie d'écrire ce qui se bouscule un peu histoire de ranger un peu le bordel dans ma tête, faire un peu le ménage, remuer la poussière. Histoire de pas faire chier tout le monde d'un coup à l'apéro. Parce que quand tu vas pas bien, vaut mieux fermer ta gueule. Surtout quand t'as "tout pour être heureux" (putain que les gens sont cons. Moi je dis que cette phrase elle devrait valoir un genre de peine capitale. Plus de BN a vie, ou un autre truc violent qui ai de la gueule quoi. Histoire qu'ils récidivent pas).

Bref ça va bien en fait. Je t'emmerde cher illustre inconnu pour le plaisir de pas faire chier les autres (ceux qui pourraient me priver de BN, essaye de suivre quoi)

Ca ne sera pas toujours aussi casse-couille dark, mais c'est sur que dans l'urgence de dire, les premiers mots sont souvent un peu de la merde sombres.

Voilà bref tout ça pour te dire, en vrai je m'en balance,

Cordialement bisou.

un sourire ne coûte rien (et ma main dans ta gueule non plus)

"Je te trouve plus jolie quand tu souris."

Donc là déjà que j'avais pas le moral, (ben oui sinon je fais pas la gueule, gros con) tu me dis que je suis moche.

C'est que ça me fout une pêche d'enfer, ça, dis donc. J'me sens remontée à bloc.

Sinon tu feras gaffe, tire pas la chasse il reste un peu de dignité sur le bord de la cuvette.

01/03/2012

de la manière de plaire

Bombassassuffit

des fois je suis une vraie meuf superficielle et j'me fais des listes longues comme le bras (que j'ai fort joli) (ben si) de trucs trop indispensables que je VEUX je VEUX je VEUX trop et qui sont trop des basiques que de toute façon si tu as pas ça dans ta penderie (pardon, ton dressing) ben tu es vraiment rien qu'une clocharde qui PEUT pas s'habiller. Genre un trench, des chemises blanches, un blazer d'homme (??!!??) un pull en cachemire et je t'en passe des conneries. Ca me travaille a bloc, je cherche partout LA pièce parfaite (même si le bon coin, que ca me parait de plus en plus être un coin tout pourri en fait) et puis d'un coup, zoup, en vrai je m'en tape et je supprime tout ça. Les recherches, les trouvailles et la liste avec.

Pareil pour les trucs de maquillage ou de beauté, la c'est encore pire. Moi un truc qui est censé me rendre belle je peux pas résister... Pourtant je sais bien que ca marchera pas hein. Mais bon, vendre un rein pour un truc qui est censé te faire une gueule en peau de cul de bébé moi je sais pas, ca me parait trop tentant.Parce qu'au fond tout ça, je le fais pour moi mais pas que. Ou plutôt je le fais pour plaire pour que les autres me renvoient une image qui me plaise à moi. Oui, j'ai pas dit que j'étais facile d'accès non plus hein.

Avec tout ça finalement je suis toujours en jean et en tee-shirt (même que c'est la hype en fait d'en avoir rien à foutre des fringues) alors que j'ai plein de robes trop belles mais bon fait chier, c'est pas pratique les robes. Me demande pas pourquoi hein, je sais pas.

Et c'est toujours quand j'suis pas maquillée et pas habillée (enfin j'me comprend, vieux jean, sweat informe, je sors pas à poil dans la rue j'suis trop frileuse) qu'on m'accoste le plus, paradoxalement. Me dites pas que le reste du temps j'impressionne parce que... non.

D'ailleurs c'est un peu chiant parce que l'air faussement négligé (genre ton anti-cerne on le voit pas et ton jean déchiré tu l'as choisi avec soin) ben ça marche pas pareil (alors que la dégaine est quand même carrément meilleure hein). Note que ca marche quand même. Mais moins.

Des fois je me demande si c'est pas justement le non besoin de plaire qui serait excitant. Mais ça se maîtrise pas trop ce truc je pense, donc au fond, ce que je te dis là c'est bien mais tu peux rien en faire. Voilà. Me remercie pas.