UA-75898527-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2012

Ulysse

Bon les copains, j'ai honte mais faut que je le dise, ça fait plus de deux mois que j'ai entamé Ulysse. Et je commence à me dire qu'il va me falloir encore six mois de plus pour en arriver au bout. Et qu'une fois fini il faudrait le relire, pour être honnète, mais que je sais que j'en aurai pas le courage, pas tout de suite, pas vraiment. Je peux aussi dire qu'entre quelques pages de James Joyce je me suis tapée la série de Katherine Pancol ( Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi ) et que j'ai avalé ces trois livres de minette de plage avec un immense soulagement... Et qu'en les finissant et en reprenant cette oeuvre majeure, j'ai méchamment soupiré. J'sais pas ce qui se passe. Il m'empressionne, Joyce, avec des personnages déguingandés qui tentent de me semer le cerveau... J'ai peur de pas assurer dans mon rôle de lecteur, avec lui. J'suis dégoûtée de devoir le reconnaître mais je suis obligée de me refaire une autre oeuvre intégrale toutes les cinq pages... J'ai repris Stendhal, Faulkner, Cendrars... ça m'a fait du bien de me dire que j'étais pas vouée à trainer au fond du rayon chicklit pour le restant de mes jours... Mais bordel qu'est ce qui se passe avec ce bouquin qui me fous des complexes... Pour la première fois j'ai l'impression d'avoir attaqué un livre trop grand pour moi (et ça m'énerve). Shame.

Commentaires

Cauchemar ce bouquin, l'un des seuls que je n'ai réellement pas pu finir. Joyce m'a complètement perdu en route... trop génial peut-être, mais d'un génie qui ne vous prend pas par la main pour vous guider, un génie qui vous assomme dès que vous mettez les pieds sur le perron, sans vous demander votre avis. Alors on lui fait un peu la tête, forcément.

Je retenterai dans 10 ou 20 ans, peut-être que d'ici là... ou peut-être pas.

Écrit par : Z. | 25/11/2012

oh !!!!!!!!!!!!!!
vraiment!!! toi aussi :)
ah ben ça me fait chaud au coeur de lire ça !! ^^
si TOI il t'a perdu, je suis pas juste bonne à jeter :)
Merci!!!

(mais je vais m'obstiner encore un peu, je crois)

Écrit par : lamarie | 25/11/2012

Oh merci, mais t'inquiète, personne n'est infaillible... autant en cinéma je peux venir à bout d'à peu près tout (même les 7h30 de Satantango de Bela Tarr), en littérature par contre, je me considère comme un lecteur presque lambda, rechignant à l'effort.

Sinon, paraît-il que Finnegans Wake, du même Joyce, est encore pire... mais bon, je veux pas te tuer :)

Écrit par : Z. | 25/11/2012

j'ai rien vu, ^^ (non franchement j'ai envie de venir à bout d'Ulysse mais je vais pas attaquer un autre Joyce avant un moment je pense! )

"un lecteur presque lambda, rechignant à l'effort", tu devrais rajouter ça dans l'interview, les élèves qui étudient tes bouquins vont apprécier ^^

Écrit par : lamarie | 25/11/2012

Oui, ça devrait les réconforter après avoir été passablement traumatisés par mes nouvelles :)

Tu n'hésiteras pas à me raconter ce que tu as retenu d'Ulysse si tu parviens au bout. Je m'étais risqué à un avis mi-figue mi-raisin dans Amazon (http://minilien.fr/a0n348), et il semble que 4/5ème des lecteurs partagent mes doutes...

Écrit par : Z. | 25/11/2012

Les commentaires sont fermés.