UA-75898527-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2013

la distance

quelqu'un m'a dit il y a peu "ça va, elle ne me manque pas vraiment, je sais qu'elle est vraiment heureuse, qu'il y a quelqu'un pour prendre soin d'elle, alors je suis heureux pour elle et ça me va..."

est ce que moi je n'ai pas aussi un peu peur de déranger les gens heureux? Une toute petite part d'impression de ne servir à rien dans ces cas... est ce que je ne préfère pas les regarder de loin, m'éloigner sur la pointe des pieds avec un sourire un peu timide...

Pourquoi il y a des moments ou la distance ne fait plus peur, où je me dis que tout va bien, qu'on est tous à notre place, que tout le monde est heureux comme ça, et d'autre ou elle file le vertige, au bord du gouffre noir, de l'abîme de la séparation...

Tout mais pas l'indifférence tout mais pas le temps qui meurt...


 

 

Les commentaires sont fermés.