UA-75898527-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

qui tu es, ou tu vis, qu'est ce que t'aime

tout s'est additionné la dedans sans évoluer, les questions se sont superposées aux autres sans les occulter, les habitudes et des peurs cohabitent, celle de vieillir avec celle de ne pas grandir... Et puis ces questions que l'on me pose, cet enfant qui me parle de l'intérieur, cette peur de tomber à côté.

 

ou c'est chez toi?

dans le coeur de ceux que j'aime, je crois. dans les bras où je me retrouve un peu, dans les regards qui me disent que tout ira bien.

Mais tu ne comprendrais pas.

Alors disons peut être un peu dans la forêt, juste après les arbres pleins de mousses, quand on sort du chemin, et puis derrière ce grand rocher sur la côte sauvage, pour regarder les vagues...

Mais ce n'est pas encore ce que tu attends...

Chez moi c'est un peu chez mes parents, même si ce n'est pas chez eux... C'est un peu ma chambre d'ado même si elle est occupée par quelqu'un d'autre, c'est un peu mon premier appartement minuscule, et le suivant de la province, et puis mon  dernier merveilleux appartement lumineux... leurs murs qui me murmurent ce qu'on a partagé.  Même si je ne peux plus y retourner. C'est un peu cette maison nouvelle que j'apprend à apprivoiser tout doucement en posant des regards plus tendres sur chaque pierre pour qu'elle me porte enfin un souvenir qui la fasse un peu mienne... son petit jardin surtout que j'apprivoise en mettant des plantes partout, parce que les plantes sont vivantes et ont besoin qu'on s'occupe d'elles... Elles ont besoin de moi... et je suis chez moi où on a besoin de moi.

Mais ce n'est pas suffisant. Tu sais que ce n'est pas si simple. J'aimerai te donner une adresse, je crois que chez moi c'est juste où je peux m'endormir. Mais je ne dors pas bien.

 

qui tu es toi?

Une fille, je crois. A mon âge une femme peut être plutôt. Une gamine fragile qui a peur. plutôt une femme dure à force d'être forte. l'amour. la peur. l'abandon. la douleur. la ténacité. Non. ça je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas. Je suis celle que tu veux bien aimer. Mais ça ne peut suffire à personne.

 

 

t'aime quoi ?

Absolument, nécessairement l'amour. j'aime aimer le plus possible, c'est la seule chose que l'on puisse faire de beau dans sa vie. j'aime la musique parce que tout me ramène à elle et qu'elle me ramène à tout le reste. j'aime le chiffre 7 et puis le 5 aussi un peu, sans aucune raison. J'aime les gens. Les odeurs de mousse dans la forêt, Mélanie Laurent, les crèpes, les rochers suchards, le crayon sur les yeux, les jeans, le gris, les plantes, les fleurs... Le reste je ne sais pas... Je crois que j'aime tout et que ça m'empèche de savoir ce que je veux vraiment. J'aime tout sans que rien ne me soit indispensable jamais. Rien en dehors de ceux que j'aime. J'aime manger quand j'ai faim mais je me moque de savoir quoi. J'aime faire durer une soirée agréable mais je me moque de savoir où. J'aime les gens que j'aime mais cette réponse ne suffira à personne au moment de choisir le restau.

Alors j'ai donné mon adresse, mon âge, mon métier et un plat au hasard. Parce que les gens ont besoin de penser que je veux des choses normales, que ça m'importe, que j'ai des préférences pour les choses simples de la vie. J'apprend à faire des choix arbitraires pour alléger leurs impressions, pour faciliter les choses.

Mais toi mon ami, mon frère, ma belle, mon amour... toi à qui je tente de répondre pour ne pas perdre ton amour... derrière la buée de mon cerveau que je torture pour comprendre ce que je veux vraiment, ce que j'aime, sache que la seule chose qu'il me crie en pleurant c'est qu'il t'aime toi, et qu'il se fout du reste.

Commentaires

(...) et puis derrière ce grand rocher sur la côte sauvage, pour regarder les vagues...

:'(

Écrit par : ... | 17/10/2012

Les commentaires sont fermés.