UA-75898527-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2012

apprendre à renoncer / lâcher prise

Parce qu'on ne maîtrise pas tout. Qu'il faut discerner ce que l'on peut changer de ce que l'on doit juste accepter... Que la fatalité n'est pas un échec, si tant est qu'elle existe...

Parce qu'avec un peu de recul on se rend compte qu'il n'y a pas grand chose de grave, qu'a côté de ce que la pute de vie peut être, on s'en sort rudement bien...

Quand je vois cette copine qui engueule son mari parce qu'il est "pas foutu de réparer une porte et que c'est moche et que c'est tout le temps comme ça, et merde et il fait chier avec son foot à la con"... j'ai envie de lui dire de la fermer... juste lui dire que si demain il meurt son putain d'homme de sa vie, elle donnerait toutes les portes du monde pour le faire revenir, parce que c'est lui sa vie... Qu'elle se retrouvera dans une chapelle humide à pleurer devant une chandelle à la con en jurant ses grands Dieux que ces moments où il se posait dans le canap' pour écouter des idiots crier dans la télé c'était les plus beaux moment du monde, qu'elle se réveillera en sursaut en rêvant qu'elle dessine des trucs sur sa porte abimée en riant dans ses bras au lieu de faire la gueule pendant trois jours parce qu'il fait froid...

Putain la vie c'est juste une grosse blague. Ya que la mort qui nous déchire. Ya que la mort qu'on ne répare pas. Alors ton enfant, ton mari, ta copine, ta mère, et ton frère, putain juste prend les dans tes bras, et pour tout le reste, rigole. Rigole bordel. C'est drôle de casser un mur en voulant planter un clou. Et si tu peux pas le réparer ce mois-ci, ca te fera un mois pour le voir et pour en rire. Met un rideau devant, fais en un passe plat. Laisse un peu tomber les crises qui te bouffent pour rien, juste souris un peu à la vie... Tu dis que t'attend le jour où toi aussi tu auras le droit au bonheur, et on dirait que tu attends qu'un jour il t'assome... C'est pas comme ça que ça fonctionne, le bonheur il existe pas, c'est pas comme une grosse boule bleue qui va te tomber sur la gueule, le bonheur il est dans tous les petits morceaux de soleil que tu peux projeter un peu partout, il est a ramasser comme des petits cailloux pour en faire un gros tas brillant, ou t'en constuire une cabane... le bonheur il t'empèche pas de te casser un peu la gueule, juste il te fais sourire de rien, parce qu'il n'y a que le tout qui compte...

Il y a un mec qui a écrit "le bonheur est un festin de miettes" Jacques Faisant peut être, je ne suis plus sûre... Je crois que c'est la chose la plus juste que j'ai pu lire.

Les commentaires sont fermés.